AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dan Aquil [Homme d'affaire]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dan Aquil
Homme d'affaire
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 45
Surnom : Placide Aquil
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Dan Aquil [Homme d'affaire]   Mar 19 Sep - 18:50

Nom: Aquil

Prénom: Dan

Surnom: " Placide Aquil " ou " Dan la placidité "

Âge: 32 ans

Sexe: Masculin

Ville de naissance: Kanst

Famille: Son père est mort et sa mère vit avec lui.

Profession: Homme d'affaire

Armes:
Pièce unique : Un Tanto Le Tanto est une arme blanche à lame courte (Type : couteau). Celle-ci à une inscription au bas de la lame : D.A
Colt 1911A1 : Type Pistolet, Semi-automatique
Munition : 45 ACP (11,43 mm)
Cadence de tir : 20 coups/min
Chargeur 7 cartouches
Portée 50 mètres
Masse 1,06 Kg
particularité : Gravure dorée sur la culasse : D.A

Caractères:
Très calmes, sûre de lui, Mr. Aquil possède un sang-froid extraordinaire, préfèrent largement la discussion, l'accord à la querelle de sang ( du moins en premier lieu ). Cependant Mr. Aquil est un homme de principe. Le respect est son maître mot. Cet homme peut devenir dangereux lorsque l'un de ses principes est bafoué, qu'il s'agisse d'un ami ou d'un ennemi.

Physique:
Dan n'est pas une brute ni un petit gringalet. Il mesure 1m75 pour 72 kilos, brun, yeux noirs. Ses épaules sont carrées et possède une musculature de petit sportif.
Sa démarche est inhabituelle, il a tendance à baisser légèrement et successivement ses épaules, à cause d’un bassin mal ajusté. Son dos est cambré ce qui lui donne un air supérieur lorsqu'il est face à vous.
Son regard a une particularité : Il ne dévoile que, très rarement des émotions. Jamais de regard doux, jamais de regard complice. Simplement le vide noir de ses pupilles, indifférent à ce qui se passe. Sa mère dit qu'il a perdue toute expression du regard depuis que son père est mort. Mais en réalité, c'est depuis que le monde magnifique, tel qui le concevait enfant, c'est brusquement transformé en Enfer. Une vilaine marque sur son corps faites par un chirurgien pour lui enlevé l’appendicite. Une au visage, une légère cicatrice sur le haut de la joue gauche qu'il s'était fait lorsqu'il était enfant.
Enfin il s'habille très classiquement. Chemise blanche, cravate rouge ou noir, smoking, pantalon sombre, parfois un borsalino noir (chapeau).

Histoire:
Né en 1888 à Kanst, fils d'un trafiquant d'opium, John Ito dit le "Japonais" et d'une mère française, Claire Lemont, porteuse de pain. Dan Aquil à 7 ans souhaite vivre toute sa vie à Kanst et ne veux pour rien au monde quitter Madame Flore, marchande de fleur dont il était éperdument amoureux. Mais un jour de mai, celle-ci fût défiguré d'un coup de couteau en plein visage par Lucien, un bon joueur de bonneteau, qui n'était pourtant pas méchant. Seulement Madame Flore était si belle que Lucien ne pouvait plus passer devant elle chaque jour sans penser à elle. C'était un péché disait-il... J'ai du détruire ce péché, se défendait-il…


C'est comme cela que Dan découvrit la nature des hommes. Égoïste, jaloux, dangereux, parfois passionnel mais surtout très influençable... En effet dès l'âge de 12 ans il découvrit les joies de la vie. Jean, le fils du boulanger, sortait avec Lucie. Dan jaloux, pris à part Jean : "Écoute. J'ai 5 sous dans ma poche. Ils sont à toi si tu dis à Lucie que tu ne l'aimes plus."

1906 : C'est ainsi qu'il s'en sortit après la mort de son père. Une guerre éclata entre les Opiomanes ( Dont son père était le chef ) et les malfrats de Kanst, voulant toucher un pourcentage sur ses affaires... John Ito « le Japonais » Mourût. Sa bande se plièrent aux malfrats armés et sans foi ni loi.

Avec sa mère, ils déménagèrent dans un autre quartier plus paisible. Dan soudoyait en douce des bandits pour assurer leur protection. Il avait 18 ans... L'argent était à lui, une cagnotte qu'il avait amassée durant tous ses anniversaires et quelques babioles vendues.

Puis tout s'enchaîna très vite. A 19 ans il apprit que son père eut une histoire avec une Japonaise et pendant longtemps sa mère le soupçonnait d'envoyer de l'argent à sa maîtresse. La raison était qu'elle le découvrit un soir en train d'écrire des mots doux. Dan se rappelle de violente dispute à se sujet. Il se souvenait qu'une nuit ils furent obligé de quitter la ville quelques semaines. Il s'agissait en faite d'une sombre histoire de meurtre et de femme de joie... La jalousie se demandai t-il ? la passion ? l'amour ? les hommes serait-il tous fou ? La vie lui apprenait chaque jour plus.

A 20 ans, le travaille. D'abord marchand de journaux. Il put ainsi apprendre à lire grâce à l’aide de dames qui le prenait le soir contre un journal. Puis repasseur de couteaux, c'est comme cela qu'il prît goût aux armes blanches. Enfin après une période sans emplois, la faim aidant, il rencontra "Jack Malrow", un Gangster. Plus exactement un ex-Parain exilé d'une famille autrefois puissante dans l'ouest. C'est alors que des amis ont fait leurs apparitions, beaucoup d'amis, des connaissances de Malrow.
Celui-ci ayant remarqué le talent exceptionnel de son jeune élève il décida d'en faire un Homme. C'est ainsi que la Famille vit le Jour. Malrow, Dan Aquil, et une poigné d'amis commencèrent à assurer la protection de boutique contre le "pizzo" (impôt), le tabassage en règle, ils instaurèrent le "service contre service", une sorte de seconde loi, de second état, était née dans Kanst. Mais un état dont les gangs ne pouvaient tolérer. Les gangs devenus trop puissants, Mr. Aquil demanda une entrevue avec chaque organisation petite ou grande, peu importait. A la fin de cette entrevue, qui se passait en août 1916, tous était d'accord : la Famille ne serait jamais attaquée ni menacée en dehors de la ville. Le service contre service marchait à tous les niveaux, brillante idée... Entre temps Malrow fût assassiné.

C'est à ce moment là que Dan Aquil fût à la fois, l'homme le plus mystérieux et le plus respecté du milieu.


De Dan Ito au Placide Aquil d'aujourd'hui :


A sa naissance il était Dan Ito, fils du trafiquant John Ito. A la mort de ce dernier durant l'année 1906, la vie, qui était belle aux yeux de l'enfant, se transformât en Théâtre lugubre. Poursuivit par des bandits il changea de nom : " Dan Aquil "

En 1908, à 20 ans rencontre de Jack Malrow l'ancien Mafieux.

Puis à 28 ans, le 13 juillet 1916. Un mois avant la rencontre des chefs de gangs. La naissance de Placide Aquil.

Il fait chaud, l'air est lourd. Une réunion de la "Famille".
Dan s'exprime avec le plus grand respect :


" Bien le bonjour a tous Mr. Rourke, Mr. Malrow, Mr. Clean, Mr. Jackson, Mr... Mr... , comme vous le savez tous, nous sommes devenus « nécessaires » dans Kanst. Nous protégeons un quartier entier. Notamment grâce à Mr. Jackson diplomate sans égal. Les malfrats ne sont plus à leurs comptes mais formés par nos soins, notamment grâce à Mr. Clean, instructeur à faire plié les caractères les plus forts. Enfin les affaires marchent et pourquoi ? La réponse tient en 3 mots. Paix, quiétude, avenir. Nous donnons à nos concitoyens ces trois choses élémentaires, et ils nous le rendent très bien. Nous n'avons plus, et ce, depuis bien longtemps, d’ennuis d’impayé, de service non rendu. Hier j'ai interrogé un homme. Il me disait : Mr. Aquil, vous savez rien n’est plus comme avant. Mr. Aquil, je gagne plus d’argent depuis que vous étés là. Tout le monde achète et vend, le sourire est partout. Alors je me suis demandé pourquoi. Et bien regardé les chiffres. Moins de délinquance, moins d'altercations entre nous et la police, des soins assuré grâce à nos médecins venus de l'étranger, la sécurité est à son paroxysme, les pauvres choisissent une carrière dans notre entreprise (sourire), etc… etc... Mais il y a les gangs. Qui ne veulent rien savoir. Qui ne pense qu'aux pouvoir mais ils ont rien compris. Je leur parlerai et je réglerai tous les problèmes si la famille m'accorde sa bénédiction. Je demanderai une assemblée avec tous les dirigeants de touts gangs. Pendant laquelle, je ne proposerai rien d’autre qu’un partenariat. Nous partirons mais nous pourrons encore faire affaire à Kanst. Merci "

Rourke, l'un d'entre eux, un ami, un frère, parle énergiquement, juste après Dan qui fût applaudit chaleureusement, de la politique à adopter pour s'imposer à Kanst :

"Merci à toi, Dan, de nous avoir expliqué ton point de vue mais reste t-il, malgré ces applaudissements que vous rêvez mes chers amis. Les gangs se fichent bien de vous et de moi. Il faut arrêter de croire à notre idylle, il est temps de passer à l'action. Il nous faut d'abord étendre le "pizzo" à d'autre quartier. Ainsi nous pourrions acheter la police, le maire et d'autres institutions, stabiliser nos appuis. D'autre part nous devrions nous armer et faire main basse sur le réseau d'opium de l'est, je pourrais m'occuper des affaires de drogues. Dan tu devrais être d'accord toi c'est eux qui ont tué ton père non ? L'avenir est dans la drogue et la peur. La ville devrait nous craindre au lieu, de nous toléré. Nous sommes prit pour des rigolos. Regardez les gangs veulent nous éjecter. Nous devons agir ! Sortez de nos abris, on dirait des enfants. Vous ne pensez sérieusement pas qu'ils accepteront de nous laisser partir ! "

Dan se leva. Et demanda à prendre la parole encore une fois. Sa requête fût accepté. C'est alors qu'il regarda fixement Rourke et lui expliqua d'une voix d'autant plus naturel que le choque fût violent.

"Rourke, malgré ton manque de respect flagrant, la Famille t'accorde une chance. Quitte la ville immédiatement et il ne te sera fait aucun mal."

" Comment ? ne plaisante pas avec moi Aquil sur ce ton "

Rourke interroge du visage les autres membres. Aucun ne lui venait en aide. Tous vexés de ces paroles intolérables. Il se serait adressé à des hommes de mains... Mais les dirigeants... Quelle folie. Entre-temps Dan Aquil, qui était sur le point de devenir Placide Aquil, s'était placé derrière lui et même si le silence était parfait, Rourke ne l'entendit pas. Voyant les yeux de ces anciens camarades se détourner de lui, il comprit en une fraction de seconde, s’apercevant que le siége de Dan était vide et à cause de l'incroyable douleur qui provenait du coté gauche du cou et qui bientôt se déplaça vers la droite, que Dan était en train de lui trancher la gorge. Dan enveloppait Rourke du bras gauche, empêchant d'avoir un quelconque réflexe de survie, et du bras droit collai la lame de son Tanto sur sa gorge.

Puis il se rassit après avoir ordonné la disparition du corps et le nettoyage de la pièce, continuant la réunion.
C'est ainsi que tous apprirent l'incroyable don que possédait Dan Aquil en plus de ses talents d'homme d'affaire: Le meurtre. Sans respiration forte, sans soupir, sans un mot, sans un regard de satisfaction, il était le même ; calme, serein, placide...


Aujourd'hui :
L'organisation c'est délocalisé dans une ville voisine à cause des gangs trop gênant. Cependant Dan Aquil est ici en tant qu'homme d'affaire. Représentant de la Famille.


Dan Aquil, Homme d'affaire. Le protecteur d'Akami Cho et assassin de la belle-mère d'Ayelen Nix en 1916.

[Son histoire commence avec le sujet: Chaque vendredi.Mon père.]


Dernière édition par le Jeu 21 Sep - 20:43, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanda Tiwold
Fille du chef
du gang Tiwold

avatar

Nombre de messages : 253
Surnom : Amy
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Dan Aquil [Homme d'affaire]   Lun 25 Sep - 13:35

.
.
.
.

Bienvenu en 1920
Fiche acceptée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dan Aquil [Homme d'affaire]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvel auto-portrait (homme d'affaire) :)
» Il était une fois un homme d'affaire
» 2010 Prospection minière au Trou du Glaz (38)
» Affaire Uderzo: père et fille s'affrontent devant les prud'hommes
» L'homme d'affaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1920 :: Lever de Rideau :: Votre État Civil :: Les États Civil des Habitants et Autres-
Sauter vers: