AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entrée au St James

Aller en bas 
AuteurMessage
Sarah Connelly
Chanteuse
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 40
Surnom : La mésange bleu
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Entrée au St James   Jeu 14 Déc - 0:02

Sarah pénétra le St James. Le printemps gardait une certaine fraîcheur de l'hiver à peine terminé et elle s'était laissé surprendre par un vent qui avait fait courrir 1001 frisson sur sa peau.

L'ambiance chaude et enfumé du St James avait cet air si famillier qui instantanément savait rengaillardir Sarah. Son frère, qui était, à ce qu'elle en savait, videur ici ne semblait pas être là.

Habillée au couleur du printemps, elle restait dans les ton pâle et doux, ne se mettant pas forcément autant en valeur que d'autre femme mais gardant ainsi une fraicheur qu'elle espérait accessible.
Dans son métier, Sarah savait que s'était un atout que de paraître accessible... Et finalement, elle aimait ça. Le contacte avec les gens était son petit bonheur quotidien.

Sur un piano, dans un coin, jouait un musicien et le coeur de Sarah cogna sa poitrine. Elle connaissait cet air et devait se faire volence pour ne pas entamer les paroles qui accompagnaient chaque note...

Finalement elle détourna le regard pour se rapprocher du bar et elle s'assit sur une chaise haute, offrant son regard pétillant et sa mine réjouit, comme de coutume au barman.

En France, elle avait prit l'habitude du rhum maladroitement coupé. Ici bien sur elle n'en aurait pas. Et c'est dans cette même incertitude de ce qu'elle pourrait bien demander qu'elle fit une petite pause pour réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Harper
Actualisation
de Votre État Civil
avatar

Nombre de messages : 3
Surnom : Liz'
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Entrée au St James   Dim 17 Déc - 16:22

[premier post]

Après s'être balladée longtemps, longtemps, longtemps [...] dans les rues dans la ville encore presque inconnue de Kanst, Lisa s'était arrêtée devant un café qui avait plutôt l'air sympa. Le fait qu'elle se soit perdue et qu'elle ait mal aux pieds n'étaient en rien responsables de son arrêt devant ce café. Et l'air presque illuminé sur le visage de la jeune femme ne prouvait en rien le contraire. Ni les "alléluias" résonnant dans sa tête, mais... Enfin, oui enfin, elle allait pouvoir boire une boisson chaude, reposer ses pieds et demander de l'aide pour rentrer chez elle. Mais encore fallait-il se remémorer l'adresse. Mais Lisa y arriverait, oui, car c'était une mission qu'elle s'était donnée ! En effet, il est plutôt important de savoir où on se trouve soi-même.

Ainsi était-elle entrée dans ce café avec la mine réjouie, contrastant avec les vêtements noirs qu'elle portait sur elle. Lisa voulait être classe, Lisa était classe et Lisa serait classe en toute circonstance. C'était sa devise et elle se faisait une obligation de la mettre en pratique, même si chez elle, c'était tout à fait naturel. Oui car comprenons-nous bien, nous parlons de Lisa Harper, Lisa Harper qui... manqua de s'étaler par terre en se prenant le pierd d'une chaise. Oui mais était-ce de sa faute si personne ne rangeait sa chaise en partant ? Eh bien non ! Mais de toute façon, la jeune femme ne tomba pas, et c'était tant mieux. Oui car imaginons un instant qu'elle soit tombée par terre, elle se serait complètement ridiculisée x_x

Bref, Lisa était entrée, toujours paumée et avec ce mal de pied. Voilà ce que c'était quand on marchait trop avec des chaussures trop petites x_x Mais ça, personne ne le savait, personne ne devrait sans rendre compte, sauf... sauf ses orteils ! S'asseyant au bar, elle commanda une tasse de thé, parce que le thé ça faisait British et faire British, ben ça aussi c'était classe. Peut-être n'était-il pas 17h, mais quelques heures avant ou quelques heures après ne changeaient pas grand-chose. Et puis tout le monde ne pouvait pas prendre son thé en même temps dans les cafés, si on compte que les théières ne peuvent pas contenir des milliers de litres et que les barmen ne sont pas suffisamment rapides pour ça.

Plongée dans ses réflexions, Lisa ne remarqua que quelques secondes plus tard qu'une jeune femme était assise à côté d'elle. Han, sans doute un suspect dans une affaire de... de vols de sucres de cafés ! Faisant comme si de rien n'était pour commencer à boire une thé trop chaud, la jeune représentante des forces de l'ordre étouffa une quinte de toux après s'être brûlée et la langue, et la gorge. Bienvenue dans le monde de Lisa, ou Lisa's world ouh yeah. Regardant à nouveau la femme à côté d'elle, la RFO (oui parce que c'est plus court que de dire "la Représentante des Forces de l'Ordre)esquissa un sourire avant d'entamer une conversation aussi intéressante qu'elle-même :


"Bonjour."

Wouah, ça c'était de la conversation intéressante x_x. Lisan'avait-elle rien d'autre à dire ? C'était très probable. Et d'ailleurs, toute fière d'elle, la RFO avait repris sa tasse dans les mains pour boire à nouveau un gorgée de thé, oubliant qu'une boisson chaude ne se refroidissait pas en quinze secondes. Et cette-fois-ci, elle ne put retenir la quinte de toux, attirant le regard amusé du barman sur elle. La tasse fut rapidement reposée sur le bar. Sans doute était-ce un châtiment divin pour ne pas avoir engagé plus de conversation avec la madame à côté d'elle T_T.

"Hahem x_x Oui donc bonjour, je m'appelle Lisa Harper, ravie de faire votre connaissance, madame, mademoiselle, euh... Bon bref. Je viens de New York et je suis arrivée à Kanst y a pas très longtemps, donc je me suis euh... On va dire désorientée vers le chemin qui menait à mon appartement, et j'ai mal aux pieds. En fait à la base je voulais aller au commissariat pour dire que leur héroïne était arrivée mais je l'ai pas trouvé parce que... On va dire que je n'aime pas du tout l'orientation. Et puis en même temps New York est une ville où on peut facilement s'orienter, c'est vrai quoi. Et puis ici les thés sont servis trop chauds exprès pour brûler la langue d'innocentes jeunes femmes comme nous, alors ne prenez jamais de thé. Evidemment, c'est dans la confidence, madame, euh... Madame X j'vais vous appeler. Ouais en plus ça sonne super bien "Madame X". Personnellement j'aime bien ^__^ Et je vous aime bien aussi d'ailleurs, je sais pas pourquoi, enfin c'est pas grave, mais du coup vous vous devez de m'aimer. J'espère que c'est clair ? Sinon je vous arrête, parce que je sais très bien que vous êtes le suspect numéro 1 de cette fameuse affaire de vol des petits morceaux de sucre des cafés de cette ville ! Sinon ça va? ô_ô"

Reprenant son souffle, Lisa reprit sa tasse de thé, faisant attention à bien souffler dessus pour le refroidir, avant d'en boire une gorgée. Ah la vie, parfois c'était difficile. Et la RFO avait toujours mal aux pieds d'ailleurs ô_ô
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah Connelly
Chanteuse
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 40
Surnom : La mésange bleu
Date d'inscription : 05/09/2006

MessageSujet: Re: Entrée au St James   Dim 17 Déc - 17:50

On venait de s'assoir près d'elle. Sarah avait pointer son regard sur la jeune femme, toute vêtue de noir et souriante à souhait.

La bonne humeur apparente de cette femme là avait fait naître un sourire tout aussi béat sur les lèvres de la jeune chanteuse qui profita d'être de nouveau connecté au monde pour commander un lait chaud soupoudré de canelle au barman.

A ses côtés, la femme commanda un thé qui lui fut servit visiblement bouillant.

Sarah articula un "aouch" de douleur ampathique en voyant sa voisine en avaler une belle rasade et se brûler la langue sans doute "à point".

"Bonjour"

Ha... Visiblement ça ne lui faisait rien, car après ce bref bonjour, elle avalait de nouveau une gorgée brûlante, s'attirant ainsi une nouvelle quinte de toux rauque.

Sarah rit doucement devant l'infortune de la jeune femme et remercia d'un hochement de tête le barman qui venait de lui apporter sa propre commande.

Les quelques minutes qui suivirent furent riche en... Informations.
Si au départ, Sarah avait eu du mal à comprendre que la jeune femme s'adressait à elle, elle avait finit par lui apporter toute son attention, tentant de ne pas perdre le fil de la penser de... Comment aait elle dit ? Lisa. Lisa Harper croyait se souvenir la chanteuse.

Puis aussi brusquement qu'elle était venu lui parler elle repartit à la contemplation de son thé, soufflant dessus, semblant enfin prendre conscience de l'intêret de le siroter plutôt que de l'enfourner.

Sarah trempa ses lèvres dans son lait et décida de s'amuser plus que de s'offusquer des manières de cette Lisa. Et puis sommes toute, elle semblait pour le moins d'agréable compagnie jusque là.
La mésange avait tendance à ne pas se méfier de toute façon...

"Je m'appelle Sarah. Sarah Connelly."

Elle fit une courte pause, tranchant littéralement sur le flot de parole quasi instantané auquel elle avait eu le droit précédament.

"Ravie également."

Nouvelle pause pour avaler une gorgée de lait.

"C'est vrai que c'est très grand. je ne me repère pas trop moi non plus pour le moment. Je suis arrivée il n'y a pas si longtemps que ça finalement, j'ai encore du mal. Pourtant vous savez, j'habitais Kanst quand j'étais petite fille. Mais tout change si vite !"

Voilà, elle était lancé, là, au milieu de ce café, à parlé à cette jeune femme comme si elles se connaissaient depuis 10 ans.

Attrapant le sucrier, elle le tendit enfin à Lisa en lui disant souriante :

"Voilà le sucre, je me rend."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Harper
Actualisation
de Votre État Civil
avatar

Nombre de messages : 3
Surnom : Liz'
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: Entrée au St James   Dim 17 Déc - 20:26

Lisa aurait bientôt un fan club, ça c'était de la nouvelle de folie. Oui, car de toute façon, qui ne pouvait pas aimer Lisa ? Lisa était douce, gentille, admirable, belle, splendide, plus-que-parfaite, présente et future... Bref, tous les temps de l'indicatif. Mais ce qu'il y avait de meilleur chez Lisa, c'était qu'elle avait une classe naturelle que toi, oui toi, n'aura jamais. Mais ne sois pas jaloux, noon, car être parfait, c'est une si lourde tâche. Oui, être à l'origine d'une admiration envers soi à chaque pas, provoquer des jalousies et triompher des méchants, ça peut frustrer les autres. Hélas, oui hélas, Lisa était parfaite. Et la plus grande qualité qu'elle avait, c'était de comprendre et aimer ces êtres imparfaits qu'elle croisait chaque jour, avec un sourire qui voulait dire "ne t'inquiètes pas, ça n'est pas de ta faute si tu n'es pas comme moi, malheureusement je ne peux pas te comprendre parce que je suis moi et pas toi, mais sache que malgré ton infériorité, tu es et demeurera toujours un être humain".

Bref, en ce moment-même, la RFO parlait à la jeune femme assise à côté d'elle au bar d'un café qui faisait des thés trop chauds. Mais ça n'était pas de la faute du barman s'il ne savait pas faire les thés parfaitement comme Lisa. Mais Lisa, elle, arrêtait les méchants parfaitement. Et d'ailleurs, la jeune femme ne savait pas pourquoi, mais elle était partie dans son élan "je suis parfaite et donc je n'ai pas besoin de me faire soigner, en plus j'aime pas les toubibs". C'était vrai quoi, si on y pensait. Quand on va chez le médecin, le diagnostique est toujours le même quand on en ressort : vous êtes malade. Mais ça, Lisa aussi pouvait le faire, il suffisait qu'elle attende dans la salle d'attente d'un cabinet de médecine et d'attendre la première personne arrivant pour lui dire "Attendez ! Ne dépendez pas des sous pour rien à cet imposteur ! Je vais vous le dire moi, ce que vous avez ! Vous êtes malade !" Et la personne partirait en étant mille fois reconnaissante envers la jeune femmme pour lui avoir dit cette vérité universelle sans dépenser un seul dollar.

Hum... Pourquoi la policière pensait-elle ça déjà ? Après tout, elle n'était pas chez un toubib. D'ailleurs, les toubibs elle aimait pas.C'était vrai quoi, si on y pensait.Quand on va chez le médecin... [voire paragraphe précédent, merci d'avance.] Enfin, il se trouvait que là, Lisa était à côté d'une femme qui disait s'appeler Sarah Connelly et qui était ravie de la connaître. Ravie ? Wouah, c'était tellement rare ! Cette femme était sans doute une exception de la nature... Une mutante, comme dans X-Men... Mais revenons en 1920 au lieu de nous égarer x_x La jeune femme en face d'elle se disait ravie de la rencontrer, et c'était ce qui comptait. Même si celle-ci était sans nul doute à présent la fameuse personne qui volait les petits morceaux de sucres des cafés de Kants, Kantz, Kanets... Décidément, cette ville avait un nom bizarre. Ca viendrait avec le temps, si celle-ci s'appellait Kanets ou Kantest. Pauvre ville qui n'avait pas un nom parfait comme Lisa Harper...


"Eh bien pour tout vous dire Madame X... Je veux dire ma très chère Sarah Connelly, je me suis... euh... perdue T_T Et je ne connais pas le nom de ma rue, je crois que j'aurai pas du trop m'éloigner de chez moi. En plus, ma tante me disait toujours que je devais pas trop m'éloigner de la maison justement, et d'ailleurs, ni de parler aux inconnus. Oh mon Dieu ! Je vous ai parlée alors que vous m'étiez inconnue, je suis euh... Non en fait je m'en moque, j'ai jaais écouté ma tante ^^' Oh oui c'est vrai, tout change si vite ! Je me rappelle la dernière fois que je suis venue, c'était... attendez..."

Levant les yeux au ciel alors qu'elle buvait une nouvelle fois une gorgée de thé. Celui-ci n'était plus brûlant, certes, mais il était trop fort, et donc il était pas bon. Mais qu'est-ce que les barmen avaient-ils contre le thé ? Ses origines British s'en souviendrait longtemps, même si elle n'en avait aucune. Faisant une légère grimace, elel repsa ses yeux sur Sarah avant de lui faire un grand sourire dans un :

"J'avais oublié que je n'étais jamais venue à Kanesy ^^' Enfin j'ai toujours habitée à New York, mais ça changeait pas autant. Enfin je crois pas... Je sais plus, mais au moins là-bas je savais où j'habitais !"

Puis, changeant complètement de sujet, en battant des cils à la manière d'une gamine :

"Vous serez toujours Madame X pour moi vous savez ^__^"

Ce fut quand elle s'aperçut que Princesse Sarah lui tendit un sucrier que les yeux de Lisa s'aggrandirent, tandis qu'elle ouvrait en même temps sa bouche et qu'elle pointait un doigt accusateur sur Madame X pour... Prendre la sucrière et en verser la moitié de son contenu dans la tasse de thé. Rien n'était aussi bon que le thé bien sucré avec un petit biscuit sec. Enfin non, ça n'était pas très bon, mais c'était pour l'effet de style. Reregardant Sarah, Lisa sourit de nouveau dans un :

"Non mais... Pour les morceaux de sucre euh... Je plaisantais ^^' A moins que je ne sois un devin O_O attendez, je suis sûrement un devin, je vais tenter de deviniser ce que vous pensez... Euh... Je vois... Je vois... "

Son regard se posa sur le lait de Sarah :

"Que vous avez été un chat dans une autre vie !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrée au St James   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entrée au St James
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)
» James Herriot : Toutes les créatures du Bon Dieu
» James Lee Burke : "Dans la brume électrique"
» Dark Angel, une série de James Cameron sans James Cameron ;D
» [Oh! éditions] La beauté du mal de Rebecca James

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1920 :: Dans la Ville de Kanst :: Dans la Ville de Kanst :: Le Café St James-
Sauter vers: